Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Maitrejean Immobilier, Agence immobilière CHARTRES 28000

L'actualité de CENTURY 21 Maitrejean Immobilier

CMHB : Dans la cour des GRANDS !!!!

Publiée le 30/09/2015

 

 

 

 

 

 

 

H -5 avant la rencontre CMHB VS PSG Handball

Handball / LNH : Nikola Karabatic et le PSG handball attendus face au Chartres MHB28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre deux matches de Ligue des champions, Nikola Karabatic et le PSG se déplacent ce soir à la halle Jean-Cochet pour y affronter le promu, Chartres. Avant ce rendez-vous, le meilleur joueur du monde a accepté de se livrer.

<< Dossier Chartres Métropole Handball 28 >>

 

Son palmarès est long comme un jour sans pain, ou comme un début de championnat sans victoire. Nikola Karabatic sera l’attraction de la soirée demain, le public chartrain pourra voir de près, de très près le meilleur joueur du monde accompagné d’une kyrielle d’internationaux. 

 

La moitié de l’équipe de France sera sur le parquet de la halle Jean-Cochet pour la première fois de l’histoire du handball chartrain. Ce match de gala tant attendu risque fort d’être une démonstration de la puissance et de l’efficacité du champion de France à l’ambition nationale et européenne clairement affichée. Nikola Karabatic n’en respectera pas moins son adversaire.

  

Nikola Karabatic, comment aborde-t-on ce match “quelconque” lorsque l’on est leader de la LNH face au dernier, Chartres, qui n’a rien gagné pour l’instant ? 

Quelconque, non je ne dirais pas ça, un match de handball n’est jamais un match quelconque, surtout à l’extérieur. Chartres n’a pas encore gagné, ce n’est que le début du championnat, ils vont avoir beaucoup d’occasions de marquer des points.

C’est quand même le grand écart pour vous, entre la Ligue des champions et votre victoire face aux Polonais de Plock dimanche et cette 4e journée de LNH à Chartres, ce soir (ndlr) ?

C’est notre quotidien d’enchaîner les matches. Il n’y a pas de grand écart. Nous jouons sur tous les tableaux.

Que savez-vous de Chartres ?

On les a joués en match de préparation, on sait qu’ils ont beaucoup de qualités défensives. Ils ont fait un bon recrutement, ils ont un bon coach. Je sais aussi qu’ils découvrent la 1re division, il y a beaucoup d’envie, d’excitation. J’ai hâte de découvrir leur salle, de voir le public chartrain, ce qu’il donne. Pour moi, c’est quelque chose de nouveau, je suis content d’y aller.

 

Même à titre personnel, ce sera pour vous la première fois que vous viendrez à Chartres ?

Oui, je sais que Chartres est une très belle ville, chargée d’histoire. Je n’ai pas beaucoup de temps libre. Je viendrai visiter la cathédrale lorsque j’aurai terminé ma carrière.

 

En parlant de carrière, la vôtre est particulièrement brillante, vous avez un palmarès incroyable !

J’espère ne pas m’arrêter. Je m’entraîne dur, j’ai encore soif de victoires et de titres. Je vais me battre et je me donnerai à 100 % comme d’habitude pour essayer de rallonger mon palmarès. À fond, jusqu’au jour où j’aurai décidé de dire stop.

 

En équipe de France, vous avez vu arriver Kentin Mahé, le fils aîné du coach chartrain, Pascal Mahé.

Je suis très proche de Kentin en sélection. Son papa, Pascal, je le regardais jouer avec les Barjots quand j’étais petit. C’est quelqu’un qui m’a donné envie de jouer, de l’imiter, de faire comme lui en équipe de France. J’ai beaucoup de respect pour Pascal, pour toute sa carrière. Je suis content qu’il ait réussi à faire monter Chartres en D1.

 

Avez-vous déjà croisé des Chartrains sur un terrain ?

Oui bien sûr, je connais Zach N’Diaye, Emeric Paillasson, Nebojsa Grahovac. Il y a une bonne équipe à Chartres. Sur le papier, il y a de la qualité?!

 

Quels conseils pourriez-vous donner à Chartres pour se maintenir en LNH ?

Je n’ai pas la prétention de pouvoir donner des conseils, Chartres a un très bon entraîneur qui connaît bien le monde du handball. Il est à même de savoir ce qu’il faut faire. Je pense qu’il leur faudra un temps d’adaptation, pas trop long j’espère sinon ça pourrait être fatal. Maintenant à eux de marquer des points.

 

Tout le public chartrain attend le PSG ce soir, vous, votre frère Luka, Thierry Omeyer, Daniel Narcisse, Luc Abalo ou encore Xavier Barachet. Quel message pouvez-vous adresser aux supporters chartrains ?

On est toujours très motivés et très heureux de jouer dans des salles pleines avec de l’ambiance même si elle n’est pas pour nous. Le public nous poussera à produire un beau spectacle, j’en suis sûr.

 

La saison actuelle s’annonce très riche, intense pour vous, en club et en équipe de France !

Nous avons de gros objectifs chez les Bleus avec le championnat d’Europe en janvier en Pologne, les Jeux de Rio durant l’été. Il va falloir conjuguer tout ça avec la saison en club. Les objectifs du PSG sont énormes, le championnat, les Coupes, la Ligue des champions.

 

En dehors du handball, racontez-nous votre vie parisienne.

Je n’ai pas beaucoup de temps entre les matches, les déplacements, les entraînements, la récupération. Quand il fait beau, j’essaye d’aller me balader, découvrir des restaurants, passer du temps avec mes amis et regarder le handball à la télévision. Je suis très heureux à Paris, sauf quand il pleut?!

 

Vous avez des endroits préférés dans la capitale ?

J’aime beaucoup le Marais, la Place des Vosges, Montmartre, le temps me manque. Je ferai tout ça quand j’aurai arrêté de jouer.

 

Rendez-vous ce soir (ndlr), si vous êtes sympa, vous pouvez laisser une petite chance aux Chartrains !

(Euhhh) À ce niveau-là, on ne sera pas sympa. On va se donner à fond pour respecter l’équipe de Chartres. On va tout faire pour les battre, on ne peut pas se permettre de laisser passe des points, mais je leur souhaite un bon match et une bonne saison. 

 

 

 

 

Notre actualité