Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Maitrejean Immobilier, Agence immobilière CHARTRES 28000

Et si le marché immobilier avait retrouvé le moral!

Publiée le 05/11/2015

Agents immobiliers, notaires et banquiers sont unanimes : après l’embellie du marché du logement neuf, celui de l’ancien redémarre au cours du premier semestre, et le mouvement de baisse des prix, amorcé en 2011, est enrayé.

 

 

 

 

 

 

 

Century21, premier réseau français fort de ses 850 agences, a par exemple enregistré, dans la période, 15,2 % de ventes en plus qu’un an plus tôt. « Et après un mois de janvier difficile, les acheteurs se sont réveillés. Juin est notre meilleur mois de vente, avec une hausse d’activité de 28 %, y compris à Paris », comme le remarque notre réseau Century 21.

Les notaires franciliens sont à l’unisson, relevant, entre février et avril, une hausse des transactions de 6 %, comparée à la même période de 2014.

« Les acheteurs ont retrouvé le moral » 

« Les indicateurs montrent que les acheteurs ont retrouvé le moral », selon son enquête menée auprès de 4 000 ménages ayant acheté leur résidence principale il y a moins d’un an.

La durée moyenne de recherche du bien à acheter s’est raccourcie à 4,4 mois, en mai, contre 6,8 mois en mai 2014 et le nombre d’acquéreurs ayant signé avant un an est passé, dans le même temps, de 43 % à 67 %.

Ce climat de confiance gagne aussi les professionnels, agents immobiliers, notaires, dont 59 % se déclaraient, fin avril 2015, optimistes, contre deux tiers de pessimistes, un an plus tôt.

 

Afflux d’acheteurs

Les taux historiquement bas, à moins de 2 %, « solvabilisent » de nombreux ménages et élargissent la clientèle puisque, à mensualité identique pour un prêt d’une durée de 18 ans, l’acheteur de 2015 peut emprunter 24 % de plus que de celui de 2008.

Century21 a aussi vu arriver sur le marché des ménages déjà installés, souhaitant revendre pour acheter plus confortable, comme les cadres supérieurs dont la part grimpe de 15 %, celle des commerçants progressant de 6 % à 8 %. Les séniors de plus de 70 ans sont aussi actifs, passant de 6 % à 9 % du nombre d’acheteurs.

 

 

 

Stabilisation des prix

Cet afflux d’acheteurs a pour conséquence de stabiliser les prix, voire les doper. D’un semestre à l’autre, la hausse est, selon Century21, de 1,8 % mais, sur un an, encore en recul de 2,5 %. « Ce qui rend la reprise fragile, c’est que la moindre montée de prix fait baisser le nombre de ventes », analyse Laurent Vimont.

L’amélioration constatée, déjà contrariée localement par des hausses de prix, le sera sans doute aussi par le renchérissement du coût de l’argent. L’augmentation des taux directeurs, en mai dernier, devrait, en effet, se répercuter sur les crédits immobiliers…

 

 

Notre actualité