Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Maitrejean Immobilier, Agence immobilière CHARTRES 28000

L'actualité de CENTURY 21 Maitrejean Immobilier

Les dix étapes pour décrocher un crédit immobilier

Publiée le 19/05/2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici les étapes à suivre pour parvenir à obtenir un crédit immobilier. L'obtention d'un crédit immobilier, c'est tout sauf simple et rapide. Entre les vérifications du prêteur à votre temps de réflexion ou à réunit toutes les pièces de votre dossier, il faut tabler sur plusieurs mois. A chaque étape du crédit immobilier, mieux vaut se montrer vigilant pour augmenter vos chances d'obtenir le prêt tant désiré mais aussi pour avoir les meilleures conditions d'emprunt. Et plus encore si vous ne passez pas par un courtier en crédit.

 

Etape 1 : faire un point de situation avec votre banquier

Il est important de connaître les intentions de votre banque actuelle.

Vous n'en êtes encore qu'au stade des intentions pour un achat immobilier. Rien ne vous empêche de rêver. Pour que votre projet ait des chances de se concrétiser, mieux vaut rencontrer votre conseiller bancaire pour prendre la température. En plus de connaître sa position sur un prêt immobilier, il peut se révéler un conseiller précieux au sujet de l'opportunité d'acheter dès à présent un bien immobilier. Lors de cette première rencontre, inutile de rentrer dans le détail des calculs et encore moins dans la négociation. En revanche, vous devez en repartir avec une idée du montant maximum que votre banque serait prête à vous accorder le moment venu.

 

 

Etape 2 : mettre en concurrence les offres de crédit immobilier

L'enjeu financier est trop important pour ne pas mettre les établissements financiers en concurrence. Pour un crédit immobilier, il est recommandé de s'intéresser de près, d'une part au marché de l'immobilier bien sûr, et d'autre part au marché du crédit, c'est-à-dire aux taux proposés de manière générale par les établissements de crédit. Une fois que vous avez une idée précise du bien que vous souhaitez acheter, démarchez plusieurs intermédiaires et voyez avec eux les conditions qu'ils pourraient vous proposer. A la suite de quoi, vous pouvez revenir avers votre banque habituelle en lui demandant si elle peut s'aligner sur la meilleure proposition que vous avez reçue. En fonction de la réponse reçue, vous disposez alors des informations nécessaires pour faire votre choix, en prenant en compte tous les paramètres : montant, taux, coût de l'assurance...

 

 

Etape 3 : négocier les conditions du prêt immobilier

Vous pouvez peser sur les négociations avec votre banque en menaçant de transférer tous vos comptes et moyens de paiement à la concurrence. Après avoir discuté avec votre banque habituelle, vous allez peut-être vous rendre compte que sa proposition est moins attrayante que celles de ses concurrents. Pourtant, vous n'avez pas vraiment envie de changer de banque car cela bouleverserait vos habitudes et parce que vous n'êtes pas, par ailleurs, mécontent de la qualité de leurs services. Dans ce cas, n'hésitez pas à négocier en lui faisant savoir que, si elle ne s'aligne pas sur ses concurrents, vous risquez de transférer tous vos comptes et qu'elle risque de perdre un client fidèle. Si vous choisissez finalement d'aller voir ailleurs, même si la proposition est plus attrayante, vous pouvez là aussi à négocier encore pour faire baisser le prix. Les établissements de crédit disposent toujours d'une marge de manœuvre par rapport à leur proposition de départ.

 

Etape 4 : monter son dossier d'emprunt immobilier

Avant de s'engager, la banque prêteuse exige forcément que vous lui fournissiez des justificatifs de revenus, en particulier les derniers bulletins de salaire. Une fois que vous avez choisi, après une période de négociation, la proposition de prêt qui vous semble la meilleure, ne tardez pas pour prévenir l'établissement financier que vous avez retenu. Vous n'êtes qu'à peine à mi-parcours et rien n'est acquis. Dès votre annonce, la banque va vous demander de fournir des justificatifs par rapport aux informations que vous avez livrées. De cela va découler la proposition de prêt. Concrètement, vous allez devoir fournir vos bulletins de salaires ou autres documents attestant de vos revenus, vos derniers avis d'imposition, ainsi que des justificatifs d'identité et de domicile. A ce stade de l'opération, vous devez également être en mesure de fournir un compromis de vente qui matérialise l'avancée de votre projet et atteste de sa crédibilité.

 

Etape 5 : obtenir l'accord de principe pour le financement

L'accord de principe de la banque est une phase importante pour la réalisation de votre projet. Une fois que l'établissement de crédit a rassemblé tous les documents nécessaires pour analyser votre demande de crédit, il va les regarder de près. Il va ainsi s'assurer qu'ils correspondent aux informations que vous lui avez livrées lors de la première prise de contact. Ensuite, il va procéder à des analyses financières pour apprécier la solidité de votre budget. Il va mesurer votre capacité d'épargne et votre solvabilité. Si tous les voyants sont au vert, c'est seulement à ce moment-là qu'il vous donnera ce que l'on appelle un accord de principe. Cela ne correspond pas encore à l'offre de prêt définitive mais vous en êtes proche.

 

Etape 6 : ouvrir un compte dans la nouvelle banque

Si vous souscrivez le crédit dans une nouvelle banque, celle-ci va chercher à profiter de l'occasion pour récupérer l'ensemble de vos flux financiers. Lorsqu'une banque propose un crédit immobilier, elle cherche elle aussi à négocier et tirer un avantage. Si ce n'est pas votre banque habituelle, elle va sans aucun doute en profiter pour vous demander l'ouverture du compte et chercher à rapatrier de vos revenus sur ce compte. Le crédit immobilier constitue pour elle un outil de conquête client. En fonction des conditions offertes par cette nouvelle banque, vous pouvez également y trouver votre compte. Dans ce cas, il faut procéder aux formalités de changement de banque. Depuis 2009, celles-ci sont principalement à la charge de la nouvelle banque, le changement effectif intervenant ensuite dans les dix jours. Mais sachez que la domiciliation n'a rien d'obligatoire. Votre seul engagement c'est de payer les mensualités du crédit.

 

Etape 7 : vérifier le contenu de l'offre de prêt immobilier

L'offre de prêt doit contenir notamment un échéancier de remboursement. Après l'accord de principe et l'ouverture d'un compte dans la nouvelle banque pour recevoir la somme accordée, il fait souvent attendre plusieurs semaines avant de recevoir l'offre de prêt définitive. Dans ce laps de temps, la banque envoie le dossier aux cautions et attendre qu'elles répondent favorablement. Lorsque le dossier est enfin finalisé, l'établissement vous envoie l'offre de prêt qui doit obligatoirement contenir certaines mentions telles que le coût total du crédit, l'échéancier de remboursement, les conditions précises (taux effectif global, durée...), la nature des garanties, ainsi que les coordonnées de la banque, de l'emprunteur et des cautions. Enfin, ce document doit préciser de manière que vous disposez d'un délai de réflexion avant d'accepter cette offre.

 

Etape 8 : profiter du délai de réflexion

Les délais de réflexion sont destinés à protéger l'emprunteur de toute précipitation. En matière de crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion qui est même obligatoire. Ainsi, vous ne pouvez pas accepter l'offre de prêt avant le onzième jour qui suit la date de réception. L'offre étant valable pendant trente jours, vous avez encore vingt jours pour vous décider après ce délai. Lorsque vous estimez avoir suffisamment réfléchi et que vous êtes sûr de votre décision, il vous suffit de renvoyer l'offre par courrier à votre banque accompagnée de votre signature et de la date d'acceptation. Pendant tout ce temps, l'établissement de crédit ne peut ni revenir sur les conditions proposées ni vous demander un quelconque versement, même s'il ne s'agit que de frais de dossier.

 

Etape 9 : signer l'acte de vente devant un notaire

L'intervention du notaire est obligatoire pour finaliser la transaction immobilière. Le contrat de prêt contient plusieurs clauses conditionnelles. L'une précise forcément que le prêt sera réellement accordé si, et seulement si, la transaction immobilière est finalisée. Pour cela, il faut fournir à la banque l'acte de vente. Il doit être enregistré auprès d'un notaire. Vérifiez que toutes les mentions obligatoires apparaissent bien sur ce document : adresse, superficie, description des pièces, présence d'hypothèque, état civil, date d'entrée dans les lieux, prix et modalités de paiement, nom du propriétaire précédent. Une fois que vous l'avez signé, vous devenez le propriétaire du bien immobilier. Le notaire vous remet d'ailleurs dans la foulée un titre de propriété qui vous sera utile pour vos démarches comme les abonnements à l'eau, l'électricité, mais aussi pour l'assurance habitation.

 

Etape 10 : débloquer les sommes accordées dans le cadre du crédit immobilier

L'établissement prêteur libère les sommes prévues pour le financement du bien immobilier par virement bancaire Dans la mesure où le contrat de prêt et l'acte de vente sont signés, plus rien ne s'oppose au versement des sommes prêtées. S'il s'agit d'un crédit portant sur l'achat d'une maison ou d'un appartement, l'établissement prêteur réalise un virement correspondant au montant du prêt le jour de la signature de l'acte de vente. Un crédit immobilier peut aussi concerner uniquement des travaux. Dans ce cas, le déblocage a lieu au fur et à mesure de l'avancée des opérations et sur présentation des justificatifs. Enfin, si le crédit finance un logement en l'état futur d'achèvement, les sommes sont versées à mesure de l'appel de fonds du constructeur.

 

 

Notre actualité