Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Maitrejean Immobilier, Agence immobilière CHARTRES 28000

Bien protéger sa maison lors d’évènements climatiques

Publiée le 13/09/2017

 

Qu’est-ce qu’un risque climatique ?

 

Un événement météorologique devient un risque climatique dès lors qu’il met en péril les habitants, les constructions ou les activités humaines. En France, les risques prennent différentes formes selon les saisons et les régions.

Nous pouvons ainsi être confronté à différents évènements climatiques : les inondations, les tempêtes voire les cyclones, la canicule, et ç l’inverse les vagues de froid en hiver.

 

L’organisme Météo France émet à ces occasions différents niveaux d’alertes :

Vert : pas de vigilance particulière.

Jaune : soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique.

Orange : soyez très vigilants, des phénomènes dangereux sont prévus

Rouge : une vigilance absolue s’impose, des phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle sont attendus.

 

Quand une alerte est lancée, Météo France précise la nature du risque pour que vous puissiez prendre des précautions en conséquence. Les services météorologiques actualisent 2 fois par jour une carte dédiée à la vigilance climatique.

 

En fonction du risque, il convient d’adopter les bons réflexes :

 

Les orages et tempêtes

A l’extérieur, les vents violents risquant de provoquer la chute d’arbres et d’objets ayant une forte prise au vent. Coupez les branches des arbres du jardin qui pourraient endommager les vitres et le toit de la maison en étant pliées par la grêle ou agitées par des vents forts. Mettez la voiture au garage ou le plus possible à l’abri du vent et ne la garez pas à proximité d’un arbre. Rentrez tous les éléments mobiles du jardin : tables, chaises, pots de fleurs, et fermez solidement les volets, portes des granges et abris de jardin. Si certaines fenêtres ne sont pas équipées de volets, couvrez-les d’une planche de bois afin que le vent ne puisse pas pénétrer dans le bâtiment. Une prévention est parfois nécessaire. Réparer toute fenêtre ou porte cassée (grange, abri de jardin), car le vent engouffré dans un bâtiment peut entraîner dégâts et destruction.

A l’intérieur, fermez bien toutes les portes et les volets. Arrêtez les feux de cheminées (risque d’incendie), fermez les trappes des conduits. Débranchez les appareils électriques, électroménagers, multimédias, les antennes de télévision, etc. Si cela est possible, coupez le courant (disjoncteur) et le gaz.

 

Les inondations

En cas d'inondation, il n’y a que peu de choses à faire pour empêcher les flots d'atteindre ma maison. Le principe du barrage à l’aide de sacs de sable en les plaçant aux portes de la maison pour retenir et absorber une partie de l'eau qui pourrait arriver jusque-là. La meilleure solution étant la mise en hauteur de tous les éléments auxquels vous apportez de la valeur : les pièces d'identité, les livrets de famille, les contrats d'assurance ou encore le contrat de mariage, les appareils électroménagers, vêtements…

Plus rares, mais également efficace, placez des clapets anti-retour sur la canalisation d'évacuation des eaux usées, et pourquoi pas demander à un électricien de rehausser les prises électriques, les disjoncteurs ou le tableau électrique présents au rez-de-chaussée.

 

La canicule

Afin de limiter les effets de la canicule dans votre habitation, il existe des dispositions qui une fois mises en place vous permettront de mieux supporter les fortes chaleurs.

Fermez les fenêtres et volets. Astuce pour une meilleure isolation : installez des stores thermiques en prévision de la chaleur avant l’été (ils vous serviront aussi en hiver pour isoler vos fenêtres contre le froid).

Adaptez votre quotidien pour limiter les ajouts de chaleur dans votre intérieur pendant la journée : ne cuisinez pas, ne faites pas tourner de machine à laver ou de lave-vaisselle en journée, attendez le soir pour passer l’aspirateur, évitez d’allumer les lampes halogènes, ne laissez pas vos appareils électriques en mode veille (ils dégagent dans ce mode encore beaucoup de chaleur).

Il convient de rafraîchir sa maison en période de fortes chaleurs, en ouvrant la porte de la cave si elle donne dans votre maison, en plaçant des linges humides la nuit au niveau des fenêtres ouvertes ou de positionner devant un ventilateur une bouteille d’eau préalablement congelée. L'air sortant du ventilateur passera par la bouteille et se rafraîchira à son contact, ce qui permettra d’envoyer de l’air frais dans la pièce, en passant un jet d’eau sur vos volets, bords de fenêtre, terrasse, sans oublier d’utiliser les bienfaits de la nuit pour ouvrir les fenêtres.

 

Les périodes de grand froid

Le froid peut aussi causer bien des soucis à la maison. Protégez du gel toutes les canalisations et le compteur d'eau se trouvant dans des pièces non chauffées (garage, cave...), en les entourant d'une gaine isolante ou de mousse, vidangez les canalisations qui sont à l'air libre (dans le jardin) pour éviter que l'eau qui se trouve à l'intérieur ne gèle, voire l'ensemble du circuit d'eau du logement dans le cas d’une résidence secondaire exposée au froid

 

Restez informés !

L’impact des aléas climatiques diminue fortement si vous vous y êtes préparés. Pour avoir les bons réflexes au bon moment, suivez régulièrement les prévisions météorologiques. Météo France lance régulièrement des alertes pour vous prévenir et vous informer sur la situation du caractère exceptionnel ou dangereux de certains événements climatiques.

Enfin, n’oubliez pas d’emporter vos objets de valeur et fermez votre logement à clef pour éviter tout risque de pillage si vous deviez partir.

Pour savoir si votre région est soumise à un risque climatique particulier, plusieurs sites de référence sont à votre disposition :

risques.gouv.fr / georisques.gouv.fr / prim.net

 

 

Notre actualité