Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Maitrejean Immobilier, Agence immobilière CHARTRES 28000

L'actualité de CENTURY 21 Maitrejean Immobilier

MONTMARTRE SE MET A L'HEURE CHARTRAINE

Publiée le 16/04/2012

Expositions, animations et passeport, Chartres fait sa promotion à compter de samedi et jusqu’au 15 septembre, à la Commanderie du Clos Montmartre, à Paris.

 
Après la gare Montparnasse, la Ville de Chartres continue d’investir Paris. Elle ouvrira une ambassade samedi, à la Commanderie du Clos Montmartre, pour promouvoir sa « destination culture et bien-être » à seulement une heure de la capitale. Située à l’angle de la rue Norvins et de la place Jean-Baptiste-Clément dans le XVIIIe arrondissement, cette bâtisse octogonale de style néo-Renaissance accueillera jusqu’au 15 septembre deux expositions thématiques : « Chartres d’hier et d’aujourd’hui » à l’intérieur et « Chartres en lumières » à l’extérieur.
 
« Il faut communiquer et montrer que l’on existe »
 
« Montmartre est l’endroit le plus mythique de Paris après la Tour Eiffel. Il voit passer 8 à 10 millions de touristes entre avril et septembre et nous avons voulu les toucher au plus près », a souligné, hier, Laurent Lhuillery, adjoint au maire de Chartres chargé de l’animation de la ville, devant une dizaine de journalistes spécialisés dans le tourisme. « On nous a proposé d’investir la Commanderie du Clos Montmartre pendant soixante jours et nous avons saisi cette opportunité. Il faut communiquer et montrer que l’on existe. » Ces expositions mettent en avant les différentes réalisations du député-maire (UMP), Jean-Pierre Gorges, qui ont changé le visage de Chartres et surtout les vingt-sept monuments et sites mis en lumière et en musique dès la tombée de la nuit pendant cent cinquante jours par an, entre avril et septembre. « Les Chartrains ont l’habitude maintenant de ces illuminations. Mais elles sont exceptionnelles. Leur durée n’existe nulle part », a insisté Aurélien Charpille, directeur de l’office de tourisme de Chartres, « moins modeste » que Laurent Lhuillery.
 
L’adjoint a rappelé aux journalistes que « la municipalité a créé Chartres en lumières il y a dix ans pour les Chartrains et pour mettre en valeur le patrimoine de la ville et l’a maintenu pour en faire un produit touristique. Nous avons un budget d’un million d’euros. Mais nous voulons que cet événement perdure dans le temps. Nous essayons de renouveler régulièrement les illuminations pour rester dans le peloton de tête des villes lumières dans le monde. Nous changeons de scénographie cette année pour la mise en lumière du portail royal de la cathédrale. Nous l’avons confiée à la société bretonne Spectaculaires qui a, notamment, travaillé sur la cathédrale Notre-Dame de Paris, il y a quelques années. »
 
« Nous voulons rester dans le peloton de tête des villes lumières dans le monde »
 
L’adjoint est également revenu sur le programme d’animations (peinture sur verre, présentation de lampes d’art en vitrail Tiffany, réalisation d’un vitrail, dégustation de miel, de confitures, de Pâté de Chartres ou encore de la limonade et du Coca de Beauce, démonstration de calligraphie, présentation du château d’Esclimont et du complexe aquatique de l’Odyssée, etc.) qui sera proposé à la Commanderie avec les différents partenaires de la Ville.
 

« Les visiteurs se verront remettre un passeport contenant différentes offres promotionnelles pour les inciter à venir à Chartres », a-t-il indiqué avant de commenter aux journalistes les très belles photos de Chartres en lumières accrochées tout autour la Commanderie. « Les prochaines photos, vous les ferez à Chartres ! »

Notre actualité